arton11516

Pénurie médicale : les partis de la majorité provinciale soutiennent le projet-pilote des FDF du Luxembourg

Six communes de la zone Luxembourg-Dinant sans généraliste en 2025 et 158 médecins à trouver d’ici là ! C’est ce terrible constat, dressé par l’ASBL des Postes médicaux de garde Luxembourg-Dinant, qui avait poussé les FDF du Luxembourg à sortir du bois en juin dernier.

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’était déroulée à Marche-en-Famenne, Jonathan Martin (président de la Fédération provinciale FDF du Luxembourg), Véronique Caprasse (députée fédérale FDF) et Caroline Persoons (cheffe de groupe FDF au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles) avaient présenté leur proposition de résolution fédérale visant à instaurer une expérience-pilote pour lutter contre la désertification médicale au sein de la zone Luxembourg-Dinant. Ce projet, pour rappel, concerne 6 communes de la zone qui évoluent vers une pénurie totale de médecins généralistes (Chiny, Daverdisse, Gouvy, Martelange, Tintigny et Vresse-sur-Semois) et consiste à libérer 22 numéros INAMI pour des jeunes médecins qui accepteraient de venir s’installer dans les communes visées.

A l’époque, le président des FDF du Luxembourg avait émis le souhait de récolter d’autres signatures. “Je vais prendre mon bâton de pèlerin et aller à la rencontre des différents députés fédéraux de la province de Luxembourg”, avait-il alors déclaré.

Très récemment, la proposition de résolution a été déposée à la Chambre des Représentants ; elle compte finalement 4 signataires : les députés fédéraux FDF Véronique Caprasse et Olivier Maingain, Sébastian Pirlot (PS) et Isabelle Poncelet (cdH).

Forts du soutien de parlementaires PS et cdH, les deux partis qui forment actuellement la majorité provinciale, les FDF ne comptent pas en rester là et espèrent mettre la Province à contribution, par exemple par l’adoption d’une motion.

Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le dialogue est amorcé. En effet, début du mois de juillet, Jonathan Martin et Serge Sainte (vice-président provincial) étaient reçus par Nathalie Heyard, députée provinciale en charge de la santé. Lors de cette rencontre, les représentants FDF ont eu l’occasion de présenter à la députée leur proposition de résolution et de discuter avec elle d’un possible soutien qui pourrait être apporté par les autorités provinciales à leur initiative. Au terme de l’entrevue, la députée s’est engagée à débattre de la question avec ses collègues du Collège provincial.

Par ailleurs, en collaboration avec le Centre d’Etudes Jacques Georgin, les FDF du Luxembourg préparent l’organisation d’un colloque sur la désertification médicale en zones rurales. Celui-ci se tiendrait d’ici la fin de l’année et réunirait tous les acteurs concernés par la problématique afin de réfléchir à de nouvelles pistes pour accroître l’attractivité de ces zones à faible densité de population.

Les articles des FDF Wallons : 

Les article de cette section sont ajoutés par les fédérations provinciales des FDF wallons. Vous pouvez accéder aux articles classés par province via le menu principal “Articles”.

arton11516

Pénurie médicale : les partis de la majorité provinciale soutiennent le projet-pilote des FDF du Luxembourg

A l’occasion d’une conférence de presse qui s’était déroulée à Marche-en-Famenne, Jonathan Martin (président de la Fédération provinciale FDF du Luxembourg), Véronique Caprasse (députée fédérale FDF) et Caroline Persoons (cheffe de groupe FDF au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles) avaient présenté leur proposition de résolution fédérale visant à instaurer une expérience-pilote pour lutter contre la désertification médicale au sein de la zone Luxembourg-Dinant. Ce projet, pour rappel, concerne 6 communes de la zone qui évoluent vers une pénurie totale de médecins généralistes (Chiny, Daverdisse, Gouvy, Martelange, Tintigny et Vresse-sur-Semois) et consiste à libérer 22 numéros INAMI pour des jeunes médecins qui accepteraient de venir s’installer dans les communes visées.
arton11416

Numerus clausus : le problème des quotas est au fédéral

Au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les FDF n’appuient pas le projet de décret fixant un concours au bout de la première année car il a dû être pris dans un contexte inacceptable de pression du fédéral, et spécialement dans l’aile flamande du gouvernent fédéral.
arton11416

Numerus clausus : les FDF demandent une révision de la clé 60/40 entre les deux communautés

Face au projet de décret relatif à la sélection des étudiants en médecine et dentisterie examiné ce mardi 23 juin au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Caroline Persoons, chef de groupe FDF, demande, au niveau fédéral, une révision de la répartition initiale des numéros INAMI réservés aux médecins et dentistes, répartition basée sur un quota 60/40 en 1996. En effet, « les chiffres récemment révélés dans le cadastre dynamique montrent que du côté francophone, l’on se trouve dans une situation de pénurie de médecins généralistes dans certaines régions et que la pyramide des âges parmi des médecins pratiquants va mener très certainement à une pénurie aggravée du côté francophone. Face à cette situation de pénurie, nous demandons une révision du quota 60/40 pour l’octroi des numéros INAMI dans les années à venir. Ce quota est une aberration à l’heure actuelle et constitue un danger pour la qualité des soins de santé. », précise Caroline persoons, chef de groupe FDF au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Gare_de_Charleroi-Sud

La circulation à Charleroi : une plaie !

Les FDF de Charleroi sont pour l’instauration de parkings "P+R ", comme cela se fait déjà dans la capitale wallonne. Le principe ? Des parkings à l’entrée de la ville desservis par des navettes de bus fréquentes et gratuites mises à disposition par les TEC. Ce serait une collaboration entre trois partenaires :
arton250

Manque de moyens attribués à la zone de police Sud-Luxembourg : Véronique Caprasse interroge le ministre, à la demande des FDF du Luxembourg

Il y a deux ans, la zone de police Sud-Luxembourg accusait un déficit d’une dizaine de policiers. Face à un constat qu’ils jugeaient particulièrement inquiétant, les FDF du Luxembourg s’étaient emparés du dossier et avaient, par la voix de l’un de leurs députés fédéraux, interrogé la ministre. Joëlle Milquet s’était alors engagée à tout faire pour accorder davantage de moyens au Sud-Luxembourg. Aujourd’hui, malgré les promesses de la ministre de l’époque, les moyens humains continuent de manquer au sein de la zone de police Sud-Luxembourg.
11424446_859370427443889_8047324690807081475_o

Les FDF veulent libérer 22 numéros Inami

La pénurie de généralistes inquiète les FDF qui veulent réagir vite. Si rien ne change, des communes se retrouveront à moyen terme sans un seul médecin. Mardi, les FDF ont présenté aux médias une résolution visant à libérer 22 numéros Inami pour les jeunes médecins qui choisiraient de s’installer dans les régions menacées par une pénurie totale de médecins généralistes. Six communes de la zone Luxembourg-Dinant sont concernées par ce projet pilote : Chiny, Daverdisse, Gouvy, Martelange, Tintigny et Vresse-sur-Semois.

Bienvenue sur le site des FDF en Wallonie

Découvrez notre programme de libéralisme social, trouvez vos candidats et explorez nos publications. Pour une troisième voie en Wallonie face au PS et au MR, pour combattre le conservatisme et les extrémismes de gauche comme de droite !

Le programme Wallon des FDF

120 propositions wallonnes qui illustrent notre démarche de libéraux sociaux. Pour une société libre et pour une société solidaire, où l’on combat la dépendance de tous vis à vis de l’état et où l’on offre une solution pour que chacun profite d’une vie en société digne ! La 3ème voie face à l’échec du collectivisme et face à la tentation de l’individualisme.